A + A -

Avis de décès

Recherche de l'avis

Filtre par nom

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Liste

Gendron, Jean-Guy

1934 - 2022

À l’Hôpital Saint-François d’Assise, le 30 juin 2022, à l’âge de 87 ans, est décédé monsieur Jean-Guy Gendron. Il était le fils de feu madame Germaine Langlois et de feu monsieur Athanase Gendron. Il demeurait à Québec.

La famille recevra parents et amis proches pour un moment de partage intime le dimanche 17 juillet à compter de 13h30 au centre commémoratif

WILBROD ROBERT

« Une maison familiale »

738, avenue Royale

Québec (Beauport)

G1E 1Z4

Une célébration hommage suivra à 14h30 au salon-chapelle du centre commémoratif.

Monsieur Gendron laisse dans le deuil ses enfants : Marc (Brigitte Thériault) et Christian (Nathalie Thibault) ; ses petits-enfants : Olivier, Édouard et Béatrice ; sa compagne Lise Lamontagne ainsi que plusieurs ami(e)s.

Un remerciement spécial au personnel de l’unité de soins palliatifs de l’hôpital Saint-François d’Assise pour leur dévouement et les bons soins prodigués.

Toute marque de sympathie peut se traduire par un don à la Fondation des Aveugles du Québec. 5112, rue de Bellechasse Montréal (Québec), H1T 2A4 Tel : 1 855 249-5112

https://fondationdesaveugles.org/faire-un-don/

Pour renseignements : 418 661-9223

Entreprise membre de la Corporation des thanatologues du Québec

Écrire un message de condoléances

Les émojis / émoticones ne sont pas supportés dans ce formulaire.


Pour des raisons de sécurité et afin d’éviter les messages non sollicités et générés par des logiciels malveillants (robots), nous vous prions de cocher à l'endroit approprié :

Johanne Aubé

J ai eu la chance de le connaître en allant faire des loisirs au Chartwell , un grand homme avec qui j’ai adoré aller marcher, j’aimais être des yeux le matin et lui d’écrire la température et ce qui avait dehors . En si peu de temps j en aurais long a dire car j’adore le hockey .
Mes sympathies à vous tous sa famille qui aimait tellement .

Madeleine Belleau

J'offre mes condoléances à toute la famille de monsieur Jean- Guy Gendron.je l'ai rencontré à quelques reprises dans un magasin de sports et ne autre fois ailleurs. J'étais une fanne de hockey et je le suis toujours à 79 ans. C'était un monsieur gentil, souriant et respectueux des gens, j'ai même un autographe de lui qu'il m'a signé avec plaisir. IL était un excellent joueur de hockey. Rappelez-vous vos souvenirs.
Madeleine Belleau- Québec

Marianne Rousseau

Avec le cœur lourd , je vous souhaite toutes mes sympathies. Il était un homme plein de bonne gaieté, d'humour , de gentillesse , un être sensible ,raisonné et plein de bon conseil. Il a été sans contredis mon résident préféré , je vais me souvenir de lui et merci énormément à la famille de m'avoir donné le privilège de connaitre cette belle personne. Bon voyage M. Gendron xxxx

Robert Guindon

Nos sincères sympathies à toute la famille et proches de Jean -Guy. Merci à Jean-Guy d'avoir été un coéquipier et entraîneur avec les Nordiques. Merci à Jean-Guy de m'avoir aidé à poursuivre ma carrière sous d'autres cieux.
Bon repos Jean-Guy.
Diane et Bob Guindon

Julie Rochon

Mes sympathies sincères mes amis et à vos enfants chéris.
Je pense à vous.
Julie (Jou) xxx

Guy Dufour

Nos sympathies a toute la famille

Monique Brochu et Guy Dufour

Louise & Jacques Pouliot

Chère Lise,
C'est avec émotion que nous avons appris cette triste nouvelle et nous tenons à t’assurer que nous partageons ta peine. Avec toute notre affection.

Angèle Brouillette

À toute la famille de notre ami Jean-Guy, mon Gilles se joint à moi pour vous offrir nos sincères sympathies!

Tout le temps que Jean-Guy et Lise vivaient sous le même toit que nous à Place Belvédère de Trois-Rivières, j’allais chaque midi leur faire un câlin avec des bisous qu’ils étaient toujours heureux de recevoir. Je prenais le temps de leur dire que je les aimais; et c’était vrai. Lise est la maman de mon amie chérie Diane et belle-maman d’Yves. Et Jean-Guy? Un joueur des Bruins de Boston, notre équipe préférée depuis 40 ans. Il ne me voyait pas, mais riait et m’embrassait avec un mot gentil! Grand charmeur, notre Jean-Guy. Le préposé Kamil avait une attention particulière envers Jean-Guy chaque midi dès qu’il a appris sa presque non-voyance. Les résidents savaient qu’il était notre ami en me voyant agir avec lui.
Tu nous verras mieux désormais, mon Chou! Là où tu es, nous continuerons de penser à toi. Repose-toi!

Haut de la page